PAPATE « Le pirate »

Papate / Platines 2000
papate-slider
730 Vues – 0 Commentaires

Dès la fin du service, je file derrière les platines pour assurer mon poste de DJ. C’est la récréation de la journée, je peux vraiment me faire plaisir avec des « sons » que j’adore. La aussi, je suis idéalement placé derrière le bar, pour sentir l’atmosphère, et faire danser les gens.


Je vais, dès cette première année, commencer « la Play-list » de la Maison Blanche qui une fois le succès atteint, va déferler partout.
Le « Live » de Toots and the Maytals « 54-46 was My Number » est mon premier « tube maison ». Il va rendre fou les jeunes qui l’attendent tous les soirs. Ce titre endiablé embrase l’assistance et fait planer un sentiment de folie douce inoubliable. C’est vraiment jouissif de communier à ce point avec les gens. Certains soirs, je suis tellement en transe qu’il m’arrive de lancer « Les Anarchistes » de Léo Ferré.


La soirée démarre par la Salsa, le Zouk, la Cumbia avec Kassav, Carimi, Elvis Crespo et le tube « maison » de Dorothy Masuka, le fameux « Niquéduku » qui fait un triomphe.
Elle se clôture immanquablement par la session Reggae qui dure souvent plus d’une heure. Il est vrai que pendant cette première saison, je mixe surtout avec mes disques personnels.

vinils
J’enchaîne avec ferveur tous les tubes de mes artistes favoris : Bob Marley, Steel Pulse, Yellowman, Max Roméo, Aswad, Les Gladiators, Burning Spear, Culture, Lee « Scratch » Perry, Peter Tosh, Black Uhuru, Pablo Moses, LKJ, les Congos, Alpha Blondy……. À cette époque, nous sommes un des seuls « Bar Reggae » de France. Nous faisons vraiment la différence et la clientèle de vacanciers commence à investir ce lieu unique qui tranche avec tous les autres bars de la côte.

Compil’ MB by DJ Papate

2005 2004 2003 2002 2001 brésil rai percu tsigane

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Share This